Journée internationale de sensibilisation aux Vautours

Découvrir les vautours pour mieux les protéger

Les 4 et 5 septembre 2021, partez à la découverte des vautours, ces espèces remarquables indispensables aux écosystèmes pastoraux et au monde de l’élevage, et pourtant menacées de par le monde.

La Journée Internationale de sensibilisation aux Vautours est un événement mondial se déroulant chaque premier week-end du mois de septembre. En France, cette journée est organisée par la LPO.

Son principe est simple : faire connaître et sensibiliser un public le plus large possible sur les nécrophages de notre pays, sur les caractéristiques exceptionnelles de chacune des 4 espèces, sur les menaces qui pèsent sur ces oiseaux, sur les programmes de réintroduction, sur la manière de les protéger… et ceci à l’occasion d’activités ouvertes à tous comme des sorties de terrain, des points d’observation, des conférences, des expositions…

Thème 2021 : Les Vautours, alliés des éleveurs

Les vautours constituent un élément essentiel des espaces naturels et pastoraux, recyclant les carcasses d’animaux morts, réduisant les risques d’émergence et de dispersion de souches pathogènes et jouant un rôle social et économique.
Ils sont placés au sommet de la chaîne alimentaire et constituent des indicateurs privilégiés de la santé de l'environnement.
La conservation et la protection de ces oiseaux ont des conséquences directes sur l’état et la santé de notre environnement naturel.
Avec les nombreuses menaces qui pèsent sur les vautours en Europe comme dans le monde, la réhabilitation de ces derniers doit devenir une priorité essentielle.
En plus des effets écologiques indéniables, liés à la disparition d’un maillon essentiel des réseaux trophiques : la nécrophagie, la régression des vautours a des conséquences déjà évaluées sur la santé humaine, la faune et la flore sauvages, l’environnement et les cheptels domestiques avec, par voie de conséquence, des impacts directs sur l’économie.
En Inde, des experts ont évalué les coûts pour la société de la disparition des vautours (Markandya, A & al. 2008) évalués entre 17 à environ 18,5 milliards d’euros et ceci en ne considérant que les répercussions sur la santé humaine.
En contribuant à l’élimination d’une partie du gisement du service industriel de l’équarrissage, les vautours permettent en France une économie annuelle de plus de 1 millions d’euros.
Par la consommation des cadavres issus des élevages domestiques, ils génèrent également une économie supplémentaire des émissions en CO2.
En effet, ils réduisent les transports de camions du service d’équarrissage et les coûts de fonctionnement et d’émission des installations d’équarrissage industriels.
Chaque semaine, un vautour fait économiser 2,66 litre de fuel ou son équivalent près de 28 KWh.
Ils permettent également une économie supplémentaire sur les coûts humains, les coûts généraux et d’usure, d’investissement des installations et des équipements du service industriel d’équarrissage.
Les vautours génèrent certainement également en France, un revenu de plus d’une dizaine de millions d’euros par an pour l’activité touristique.


© 2021 – LPO – Mentions légales

International Vulture Awareness Day

BirdLife International

LPO Agir pour la Biodiversité